Une enquête révèle que des développeurs d'Anthem sont tombés en dépression

Un long article du site Kotaku dévoile les dessous incroyables du développement d’Anthem par BioWare. Et le studio a immédiatement réagi à cette énième polémique.

Tout le monde le sait, le lancement d’Anthem est pour le moins difficile. Le nouveau blockbuster d’EA et BioWare était attendu comme le messie, mais le jeu est miné par de nombreux bugs et problèmes profonds qu’il serait trop long de détailler. La déception des joueurs a d'ailleurs pris des proportions telles que le subreddit d’Anthem est devenu un véritable champ de mines tragicomique.

Mais un article publié hier par Kotaku risque de ne faire rire personne. Jason Schreier y raconte le développement semé d’embûches du jeu, ce qui permet de comprendre rétrospectivement les difficultés qu’il rencontre actuellement. Mais le journaliste dévoile surtout les conditions de travail des employés de BioWare sur Anthem, et ce n’est pas reluisant. On y découvre notamment que le tristement célèbre "crunch" (qui caractérise le nombre d'heures sup' inhumaines pour finir un jeu à temps) a fait de nouvelles victimes.

« Des douzaines de développeurs, dont beaucoup avaient dix ans d’ancienneté, ont quitté BioWare au cours des deux dernières années. Certains ayant travaillé au sein des plus anciens bureaux d’Edmonton parlent de dépression et d’anxiété. Beaucoup racontent qu’ils ont dû prendre des congés pour cause de stress, une période de plusieurs semaines ou mois imposée par un médecin pour leur santé mentale. Un ancien développeur de BioWare raconte qu’il cherchait souvent une pièce vide du bureau pour s’isoler et pleurer. "Les gens étaient tout le temps en colère et triste" selon un témoignage. Pour un autre, "il y a une épidémie de dépression et d’anxiété chez BioWare." »

Sur Twitter, ces témoignages ont été confirmés par d’autres anciens développeurs n’ayant pas participé à l’article.

« "Je ne peux même pas compter le nombre de "victimes du stress" répertoriées sur Mass Effect: Andromeda ou Anthem" écrit un troisième ancien développeur de BioWare dans un email. "Un cas typique de personne qui subi du stress chez BioWare, c'est par exemple quelqu'un qui est tellement en dépression qu'il peut disparaitre du bureau pendant un à trois mois. Certains reviennent d'autres pas." »

Face à ces accusations, BioWare avait préparé sa réponse, puisqu’elle a été mise en ligne avant même que le studio ne lise l’article. Dans ce texte, le studio reconnaît un certain nombre de difficultés, y compris dans sa gestion des ressources humaines.

« Nous accordons une grande importance à l’environnement de travail dans nos studios. La santé et le bien-être des membres de notre équipe est quelque chose que l’on prend très au sérieux. (…) Nous entendons les critiques qui sont formulées par les témoins dans cet article, et nous les prenons en compte, comme les retours que l’on reçoit de la part de nos équipes en interne. Nous faisons beaucoup d’efforts, pour améliorer le planning et éviter le "crunch time." (…) Créer des jeux, en particulier des nouvelles licences, sera toujours l’un des défis les plus difficiles du divertissement. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour essayer de le rendre sain et sans stress, mais nous savons aussi qu’il y a toujours de la place pour s’améliorer. »

Reste à espérer que cette prise de conscience sera réelle et suivie d’effet.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous