Tout ce que l'on sait sur l'histoire de Cyberpunk 2077

Il s’agit du jeu le plus attendu de ces dix dernières années. Mais a à peine un an de sa sortie, qu’en connait-on vraiment ? Hé bien, à vrai dire beaucoup, beaucoup de choses… On vous dit tout.

Du jeu de plateau au jeu vidéo

Comme certains le sauront déjà, Cyberpunk 2077, le jeu de CD Projekt Red est tiré du jeu de plateau éponyme : Cyberpunk 2020. Mike Pondsmith, son créateur, y dépeint un monde dystopique ou une sorte de capitalisme sauvage (incarné par les megacorporations) a eu raison des Etats-nations.

Pour l’instant, tout ce que l’on sait de Cyberpunk 2077 est qu’il sera situé après Cyberpunk 2020. Et si l’on ne connaît rien des événements se déroulant après les années 2030, on a en revanche une timeline très détaillée de ce qui se passe des années 1990 à 2020 (des éditions ultérieures, non "canoniques", et donc ignorées par CD Projekt Red vont jusqu'en 2100). C’est parti pour un petit cours d’histoire express !

Quelques échanges nucléaires plus tard...

Les choses commencent à déraper dans les années 90, lorsque les États-Unis se décide à intervenir en Amérique Centrale, avec l’intention de mettre à bas les cartels de la drogue. Le conflit tourne au drame, les américains employant des armes biologiques pour s’attaquer aux plantations. Le désastre ne fait qu’accentuer le ressentiment à l’égard des USA, et les cartels, soutenues par les mégacorporations européennes s’attaquent directement au territoire américain. Ils réussissent même à faire exploser une bombe nucléaire en plein New-York, en 1993…

Quelques mois après, les bourses mondiales s’effondrent. L’économie américaine est dévastée, et pour couronner le tout, un accident nucléaire à Pittsburgh rend invivable le nord-ouest américain. En 1996, le président américain est assassiné par le « Gang of Four » (CIA, NSA, FBI, DEA), les agences de sécurité américaine complotant dans l’ombre depuis des années. La loi martiale est instaurée, et la constitution suspendue. « The Collapse » (l’effondrement) commence. Désormais, près d’un américain sur quatre vit dans la rue.

L’année d’après, en 1997, le Moyen-Orient s’enflamme. Un échange nucléaire entre l’Iran et l’Irak fait quelques milliers de morts et des millions de réfugiés… L’Europe - qui dans cette réalité alternative est bien plus compétitive - se replie sur elle-même.

Les nouveaux maîtres du monde

Dans les années qui suivent, les mégacorporations prennent avantage du chaos ambiant, particulièrement aux États-Unis, prenant peu à peu la place de l’Etat dans tous les domaines de la vie. Elles se mettent d’ailleurs à entrainer leurs « corporate armies » à partir de la fin du XXème siècle, qui mèneront les « corporate wars » du XXIème, de véritables conflits armés entre multinationales…

Pour ce qui est de Night City, la ville dans laquelle se déroule Cyberpunk 2077, elle a été construite à la suite du "Collapse" dans les années 90, par Richard Night, un utopiste rêvant d'y bâtir la cité idéale. Située entre Los Angeles et San Fransisco et offrant des taux d'impositions plus qu'avantageux ; la plupart des mégacorporations y installent leur siège, trouvant un endroit où le crime et la violence reste maitrisés. Originellement nommée Coronado City, la ville change de nom en hommage à son fondateur, assassiné par un crime organisé. 

En 2030, époque à laquelle se déroule le jeu de plateau, les Etats ont cédé leur place aux corporations. Ils ne sont plus que l’ombre d'eux-mêmes : en 2013 par exemple, suite à une sécheresse extrême, l’État portugais est obligé de se vendre lui-même pour éviter la banqueroute. Les corporations achètent désormais des villes entières et y réécrivent les lois.  

On ne peut que se douter que depuis les années 2030, les choses n’ont pas évolué pour le mieux…

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous