Minecraft a 10 ans : portrait de Notch, son créateur controversé et milliardaire

Le suédois Markus « Notch » Persson est devenu milliardaire à 35 ans en revendant Minecraft à Microsoft. Mais depuis, sa vie ressemble à un triste enchaînement de déclarations polémiques. Au point que Microsoft a décidé de le faire disparaître de son jeu et de se passer de lui pour le dixième anniversaire de Minecraft, en 2019.

Ce vendredi 17 mai, on fête les dix ans de l’un des meilleurs jeux de tous les temps, un phénomène culturel improbable sorti de nulle part le 17 mai 2009, et qui a déferlé sur le monde avec ses gros cubes. Minecraft est le jeu de tous les superlatifs. Selon Microsoft, il s'est écoulé à 176 millions d’exemplaires depuis son lancement. C'est tout simplement le jeu le plus vendu de tous les temps, devant Tetris.

Autant dire que le dixième anniversaire de ce carton incroyable va être fêté comme il se doit par Microsoft (qui édite le jeu) puisqu’une célébration est organisée aujourd’hui à Stockholm, dans les locaux du studio de Minecraft, Mojang. Mais un invité de marque manquera à l’appel, tout simplement parce qu’il n’a pas été convié : le créateur du jeu Marcus « Notch » Persson. Selon un porte-parole de Microsoft, ce boycott est dû à ses « commentaires et opinions qui ne reflètent pas celles de Microsoft ou Mojang, et qui ne sont pas représentatives de Minecraft. »

Même s’il est le créateur du jeu, Notch n’y peut rien : il a vendu le studio Mojang et la propriété intellectuelle de Minecraft à Microsoft pour 2,5 milliards de dollars en septembre 2014. Alors comment ce développeur à qui l’on doit l’idée de génie de Minecraft est-il devenu une caricature de milliardaire solitaire et malheureux, passant ses journées à écrire n’importe quoi sur Twitter ? Pour comprendre ce parcours hors du commun dans l’histoire du jeu vidéo, un petit retour en arrière s’impose.

Markus Alexej Persson est né à Stockolm il y a quarante ans, d’une mère finlandaise infirmière et d’un père suédois cheminot. Il décrit lui-même son enfance comme relativement difficile, avec un père souffrant de dépression et d’addictions à l’alcool et à la drogue, ce qui mène finalement à la séparation de ses parents.

À l’école, Markus est un introverti qui a du mal à ses faire des amis. Il se réfugie sur son ordinateur où il commence à programmer dès l’âge de 7 ans sur un Commodore 128. L’année suivante, il réalise déjà son premier titre, un jeu d’aventure basé sur du texte. Mais le début de sa carrière dans le jeu vidéo est très difficile, et il a bien du mal à trouver un job fait pour lui. Entre 2005 et 2009, il travaille quand même comme développeur chez King (avant le carton Candy Crush et le rachat pour 5,9 milliards de dollars par Activision).

Et c’est en 2009 que Markus a l’idée qui va changer sa vie. Le 10 mai, il commence à s’inspirer des cubes et de la collecte des ressources dans le jeu indé Infiniminer, dont il remplace les couleurs criardes par une esthétique plus nature. La première version sa création, nommée Cave Game, est présentée en vidéo sur YouTube trois jours plus tard. Et le 17 mai, Markus sort déjà une version alpha sur un forum de discussion. Il renomme pour l’occasion son jeu en Minecraft et le commercialise pour 9,99€. Rapidement, le titre fait parler de lui et se vend déjà très bien alors qu’il n’entrera en beta qu’en décembre 2010.

Les joueurs de tous les âges se passionnent pour ce titre sandbox (bac à sable) où ils peuvent construire tout ce qu’ils imaginent avec une grande liberté, comme avec les Lego. Les graphismes cubiques de Minecraft tranchent avec tout ce qui existe à l’époque, et ils deviennent un véritable phénomène de société. Notch quitte son job précédent pour se concentrer sur le lancement du jeu et de son studio, Mojang.

Car 2011 est l’année de la sortie officielle et de l’explosion de Minecraft, qui fait un carton auprès des joueurs, et qui est encensé par la presse comme un titre unique dans l’histoire du jeu vidéo. Rapidement, le merchandising prend forme, des Lego, des livres ou encore des figurines sont mis en vente et rapportent des millions au créateur de Minecraft et à sa société, qui ne compte que peu de salariés.

Dès 2011 aussi, une convention annuelle officielle nommée MineCon a lieu et est dédiée au jeu. Sans investissement marketing, Minecraft connaît un succès viral incroyable, il sort sur toutes les plateformes imaginables au fil des années et il se vend par dizaines de millions. Bref, c’est un vrai raz-de-marée qui emporte tout sur son passage, même son créateur.

En décembre 2011, Notch quitte donc le poste de lead developer sur Minecraft pour se consacrer à d’autres projets au sein de Mojang, mais il continue de s’occuper du jeu et d’être en lien étroit avec sa communauté. Quand il apparaît sur les serveurs de Minecraft, c’est l’hystérie. C’est lui qui répond aux joueurs au quotidien sur les réseaux sociaux et les sites communautaires, une relation directe qui fait sa force et celle de son bébé.

Car son nom est alors connu de millions de joueurs qui adorent sa grande gueule de développeur indé qui réussit et s’en prend aux géants comme Electronic Arts. Surtout, il est membre du Parti pirate suédois et encourage les joueurs à télécharger illégalement son jeu s’ils ne peuvent pas l’acheter, tout en critiquant ses concurrents qui luttent contre le piratage (même s’il reviendra rapidement sur ses déclarations en affirmant le contraire, il gardera cette image pendant longtemps).

À l’époque, Notch déclare qu’il ne veut surtout pas travailler sur un deuxième gros succès à la Minecraft. Ça tombe bien, les projets dans lesquels il se lance alors vont échouer ou faire un bide (pour résumer). Et il n’est pas au bout de ses peines. Si 2011 est aussi l’année que Notch choisit pour se marier, son père se suicide au mois de décembre. Et quelques mois plus tard, Notch divorce après à peine un an de mariage.

En juin 2014, la vie de Notch prend un tournant décisif. Minecraft annonce que les conditions d’utilisation du jeu changent. Pour résumer, elles deviennent plus restrictives, et les fans ne sont évidemment pas contents et lui font savoir en masse sur les réseaux sociaux.

Notch réalise alors sûrement que sa création a beau l’avoir rendu célèbre et riche, elle est surtout une source d’ennuis dont il ne veut surtout pas. Il publie un tweet en apparence humoristique, mais qui rétrospectivement ne l’était pas du tout, demandant si « quelqu’un veut racheter Mojang pour [qu’il] puisse passer à autre chose dans sa vie. »

L’été passe, et le 15 septembre 2014, Mojang et Minecraft sont vendus à Microsoft pour 2,5 milliards de dollars, le genre de somme réservée aux perles de la Silicon Valley, et ce que Notch avait promis de ne jamais faire, défendant jalousement l’indépendance qui avait fait le succès de Minecraft. Il empoche entre 1,4 et 1,75 milliards dans la transaction, et il arrête officiellement de travailler sur le jeu, puisqu’il quitte aussi ses fonctions.

Il explique alors que sa décision n’est pas motivée par l’argent, mais par sa volonté de préservé sa « santé mentale. » En gros, il a été complètement dépassé par le succès de Minecraft, qui a fait de lui une star et un symbole avec de grandes responsabilités, sauf que Notch n’a jamais voulu avoir ce statut. Il déclare : qu’il est juste « un programmeur nerd qui aime donner son opinion sur Twitter. »

Et c’est exactement ce qu’il va faire. Mais avant ça, il va un peu profiter de sa nouvelle fortune. En décembre 2014, il s’offre une maison délirante à 70 millions de dollars (la plus chère de Beverly Hills), en surenchérissant sur… Jay-Z et Beyonce.

Après la vente, Notch poste sur Twitter une photo où on le distingue affalé dans un canapé de la maison et probablement seul, comme un avant-goût de ce à quoi va désormais ressembler sa vie.

Et cette nouvelle vie, en fait, elle est bien triste. Notch n’a plus envie ni besoin de créer quoi que ce soit, et il se contente de dépenser sa fortune en claquant des sommes qui peuvent atteindre 180 000 dollars par nuit à Las Vegas.

Il organise des fêtes démentes chez lui avec des stars de l’EDM, mais en réalité, son existence est faite de solitude et d’ennui, des sentiments que Notch décrit sur son compte Twitter en 2015 de façon plutôt maladroite.

« Je traîne à Ibiza avec quelques amis et je fais la fête avec des gens célèbres, je peux faire tout ce que je veux, et je ne me suis jamais senti aussi seul. »

Mais c’est en 2016 que les choses se gâtent vraiment. Comme Notch est officiellement déprimé et ne sait pas quoi faire de ses journées, il passe son temps sur Reddit et Twitter, où il compte des millions d’abonnés grâce au lien direct tissé avec les fans de Minecraft les années précédentes.

Malheureusement, il va utiliser cette audience pour partager des messages haineux qui sentent fort la frustration. Il commence par s’en prendre aux femmes en déclarant que « le mansplaining est un terme sexiste fait pour réduire au silence les hommes » avant d’en traiter plusieurs de « cunt » (inutile de traduire).

Un an plus tard, il insulte avec le même mot la développeuse Zoë Quinn, déjà harcelée au moment du Gamergate, et ce n’est que le début. Il enchaîne peu de temps après avec une phrase à peine croyable : « si vous êtes contre le concept d’un #HeterosexualPrideDay, vous êtes un putain de connard, et vous méritez d’être abattu. »

En mars dernier, il s’en est pris aux femmes transsexuelles, qualifiées de « malades mentales » avec une phrase du même niveau : « je préfère être un putain de fasciste qu’avoir une b*te féminine. »

Et quand il en a marre de s’en prendre aux minorités, il passe aux messages et théories du complot relayées par l’extrême-droite américaine, les suprémacistes blancs ou la base de Donald Trump.

Il a également indiqué en 2017 que la notion sociologique de privilège avait été « inventée pour réduire au silence et oppresser » (les hommes blancs comme lui).

Et il a mélangé tout ça récemment en évoquant un complot contre les hommes blancs, avant de parler de différences de QI entre les races. Voilà, voilà.

Forcément, tout ça n’a pas trop plu à Microsoft, patient, mais qui a fini par devoir agir, d’autant plus que Minecraft est un jeu très populaire auprès des... enfants. Résultat, trois des dernières références à Notch apparaissant aléatoirement dans le menu principal de Minecraft ont été supprimées en mars dernier.

Ce n’est certainement pas une coïncidence, et c’est aussi pour l’ensemble de son œuvre sur Twitter que Notch n’est pas le bienvenu à l’anniversaire du jeu qu’il a créé. Bref, si vous aviez encore besoin d’une preuve que devenir riche ne rend pas forcément heureux ni intelligent, Notch en est l’exemple parfait.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous