Merci les reports : un joueur arrêté pour menaces terroristes dans un chat

Un américain de 26 ans nommé Michael Mickowski a été arrêté à Las Vegas pour avoir menacé de commettre un attentat dans une école. Il a été identifié à cause de ses déclarations très inquiétantes dans le chat du jeu Heroes of the Storm.

Un double miracle vient de se produire dans la cité du vice. Le premier, c’est que Blizzard et la police ont potentiellement empêché un énième drame dans une école américaine. Le deuxième, c’est que cela a visiblement été possible grâce aux signalements des joueurs. Alors que tout le monde a pour habitude de dire que les « reports » des propos injurieux voire menaçants ne servent à rien dans l’immense majorité des jeux en ligne, on tient là le contre-exemple parfait.

Le 8 avril dernier, Michael Mickowski est sur le jeu Heroes of the Storm, et il envoie des messages d’une extrême gravité, puisqu’il menace tout simplement de commettre une tuerie de masse dans une école.

« Un jour, quand j’aurai assez d’argent pour acheter une arme et des munitions, j’irai tirer dans une école là où je vis. Imaginez si je décidais d’aller dans une école primaire, au lieu d’un collège ou d’un lycée. J’achèterai un flingue et j’abattrai tous ceux que je peux. »

Plus effrayant encore, le suspect a aussi indiqué qu’il diffuserait la tuerie en direct sur la plateforme de streaming Twitch. Et comme si ça ne suffisait pas, il a encore ajouté quelques détails abjects :

« Je le promets, vous me verrez faire exploser la tête d’un enfant de 5 ans avec un fusil à pompe. »

Heureusement, ces messages ont sûrement été signalés par d’autres joueurs à Blizzard, qui a ensuite donné l’adresse IP de l’individu à la police, ce qui a permis de remonter jusqu’à son domicile. Lors de son interrogatoire par les enquêteurs, Mickowski a reconnu avoir fait des « déclarations grandiloquentes » sur le MOBA de Blizzard. Il est maintenant incarcéré avec une caution de 150 000 dollars avant son audience préliminaire qui aura lieu le 25 avril.

Selon la police, il y avait 18 écoles primaires dans un rayon de trois kilomètres autour du domicile du suspect. Et ses menaces sont prises très au sérieux par les enquêteurs, pour qui « une tuerie de masse n’a pas été commise par Mickowski » uniquement par manque d’argent.

Coïncidence malheureuse pour Heroes of the Storm, ce n’est pas la première fois qu’un joueur est arrêté pour de tels propos sur le jeu. En 2016, un certain Stephen Cebula avait utilisé Facebook pour menacer Blizzard de venir au siège de l’entreprise avec un fusil d’assaut AK-47. La raison ? Il avait été sanctionné par plusieurs bans pour avoir proféré des insultes racistes dans le chat du jeu. Conclusion : ne dites plus jamais que les reports ne servent à rien, au moins pour les choses les plus graves.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous