Les gamers rendent hommage à Notre-Dame avec Assassin's Creed Unity

L’incendie dramatique qui a ravagé hier soir la cathédrale Notre-Dame de Paris a incité les joueurs à lancer Assassin's Creed Unity pour (re)découvrir les parties détruites de ce chef-d'œuvre de l’architecture religieuse gothique.

Si vous croyez encore que le jeu vidéo ne peut pas avoir de vertus pédagogiques, vous avez tort. Quelques heures après le déclenchement de l’incendie qui a touché le monument le plus visité d’Europe, de nombreux joueurs ont partagé sur les réseaux sociaux des images de l’incroyable reconstitution de la cathédrale Notre-Dame dans le jeu Assassin's Creed Unity, qui se déroule pendant la Révolution française à Paris.

Dans ce titre sorti en 2014, la reproduction du monument quasiment à taille réelle et dans ses moindres détails a nécessité à elle toute seule plus de deux ans de travail et de recherches pour Ubisoft Montréal, le studio responsable du développement du jeu. L’extérieur du bâtiment est modélisé avec une précision jamais vue, même si quelques libertés sont prises avec la chronologie des différentes modifications du bâtiment. L'intérieur est également explorable, même si toutes les oeuvres ne sont pas visibles en raison de contraintes techniques ou d'interdictions de reproduction.

Au moment de sa sortie, Assassin's Creed Unity a reçu beaucoup de critiques, mais il a été unanimement salué pour sa reconstitution du Paris de l’époque. Le jeu est aussi un monde ouvert, ce qui signifie qu’il est possible d’explorer en toute liberté la ville et ses monuments. C’est ce qui permet aujourd’hui aux joueurs d’arpenter les toits et même de monter sur la flèche de la cathédrale, deux éléments détruits intégralement lors de l’incendie d’hier.

Mais Assassin's Creed Unity est aussi un jeu qui a suscité une controverse politique, puisque sa représentation de la Révolution française et de certains de ses personnages historiques comme Robespierre avait été fortement critiquée par Jean-Luc Mélenchon au moment de sa sortie. Il avait ainsi qualifié le jeu de « propagande » et de « dénigrement de la grande Révolution. »

Quoi que l’on pense de son contenu, Assassin's Creed Unity reste aujourd’hui le dernier moyen d’apprécier de près la cathédrale Notre-Dame de Paris. Et comme la reconstruction de ce qui a été détruit devrait prendre des décennies, ce jeu pourrait bien devenir à son tour historique malgré lui pour les générations à venir. En 2014, l’historien Guillaume Mazeau expliquait qu'« un tel jeu vidéo pourrait servir de support pédagogique pour des cours au collège et au lycée. Il permettrait de faire comprendre aux élèves le Paris d’époque. » Il ne croyait pas si bien dire.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous