Le patron d'Epic Games tacle Steam : "on n’acceptera pas de jeux merdiques ou pornos"

Les récentes polémiques autour de Steam n’ont pas échappé à Tim Sweeney qui s’est une nouvelle fois démarqué en révélant que l’Epic Games Store sélectionnera les jeux « comme une salle de cinéma le fait avec les films. »

La bataille fait rage entre les plateformes de ventes de jeux dématérialisés. Dans une interview au site PC Gamer, le patron d’Epic Games Tim Sweeney a distribué les tacles à l’attention de son concurrent, Steam. Alors que la plateforme de Valve fait régulièrement polémique à cause des jeux plus que douteux qu’elle héberge, l’Epic Games Store n’optera pas pour la même ligne de conduite vis à vis des jeux ajoutés par les utilisateurs.

Voici ce qu’a déclaré Tim Sweeney :

« On aura des standards de qualité qui n’accepteront pas les jeux merdiques. On acceptera les jeux raisonnablement bons, qu’il s’agisse de petits jeux indé ou d’énormes jeux AAA. Et on acceptera tout, y compris les jeux interdits aux moins de 18 ans. Un jeu GTA serait OK pour nous, mais Epic ne distribuera pas de jeux pornos, de bloatwares, d’asset flips, ou quoi que ce soit fait pour choquer les joueurs. Le PC est une plateforme ouverte, et si on ne distribue pas [un jeu] dans notre store, il sera toujours disponible ailleurs pour les consommateurs. »

Il fait ici référence aux jeux pour adultes qui ont beaucoup fait parler (en mal) de Steam, en raison des contrôles très irréguliers de la plateforme sur le contenu des jeux qui y sont ajoutés. Récemment, un titre sur le viol nommé Rape Day a ainsi été disponible sur Steam avant d’être retiré. Idem pour des titres qui flirtaient ouvertement avec la pédopornographie. Mais la plateforme de Valve reste connue pour son approche très ouverte et floue moralement, ce qui permet à des tonnes de jeux assez infréquentables de rester disponibles sur Steam.

Reste à savoir comment Epic compte filtrer les jeux qui seront proposés dans sa boutique. Selon Tim Sweeney, des moyens humains seront nécessaires pour être efficaces :

« Je pense que l’on trouvera un moyen d’être au courant de la qualité des jeux soumis avant de prendre la décision de les répertorier dans le store. Les humains peuvent avoir cette capacité de jugement, et la nôtre sera assez raisonnable. »

Après s’être différencié de Steam en offrant une bien meilleure rémunération des développeurs, Epic se démarque donc aussi de la plateforme de Valve en se montrant intraitable sur le contenu des jeux qui côtoieront Fortnite. Cette stratégie n’est pas surprenante, dans la mesure où le battle royale d’Epic vise un jeune public et compte 250 millions de joueurs, un business considérable qui oblige à éviter à tout prix les scandales connus par Steam.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous