Le jeu vidéo est toujours la plus grosse industrie culturelle de France

Loin devant le ciné, la musique et la littérature. Les chiffres publiés hier par le SELL montrent qu'en France le chiffre d’affaire du secteur a atteint un nouveau record, avec presque 5 milliards d’euros, en augmentation de 15% par rapport à 2017.

Depuis plusieurs années, le jeu vidéo est enfin pris au sérieux grâce à son importance économique. Cela fait en effet quelques temps que le secteur est devenu la plus grosse industrie culturelle de France, devant le cinéma, la musique et la littérature. Cette domination est illustrée avec FIFA, qui est le produit culturel le plus vendu quasiment chaque année.

Cette tendance s’est confirmée l’année dernière, puisque selon le rapport annuel du SELL (Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs), le chiffre d’affaire du jeu vidéo a atteint 4,9 milliards d’euros en France en 2018. Il s’agit évidemment d’un record, et c’est plus que l’industrie du livre (4 milliards environ), de la musique (à peine plus d’un demi-milliard), et du cinéma.

Pour se rendre compte de cette croissance fulgurante, il suffit de revenir deux ans en arrière. Le chiffre d’affaire du jeu vidéo était de « seulement » 3,6 milliards d’euros en France en 2016. Il avait déjà augmenté de 18% en 2017 pour atteindre 4,3 milliards.

Sur les 4,9 milliards de 2018, le marché du jeu sur console est majoritaire puisqu’il représente 56% de l’ensemble (en progrès de 15% sur un an). Il est suivi par le PC (+10% par rapport à 2017) et le jeu mobile en pleine explosion (+22% par rapport à 2017).

Au classement des jeux les plus vendus en version physique, c’est évidemment FIFA 19 qui trône en tête avec plus de 1,3 million d’exemplaires vendus, toutes plateformes confondues. Il est suivi par le seul autre jeu qui dépasse la barre du million et qui ne surprendra personne : Red Dead Redemption 2. Derrière, Call of Duty: Black Ops 4 dépasse péniblement les 500 000 exemplaires, alors que son prédécesseur était au-dessus du million il y a un an.

Le reste du classement est littéralement trusté par Nintendo, qui place pas moins de neuf jeux dans le top 20. La performance est d’autant plus incroyable que la plupart de ces jeux (Zelda, Mario Kart, Super Mario Odyssey, Splatoon 2, 1-2-Switch…) sont sortis en 2017 et montrent donc une longévité exceptionnelle. Si on ajoute à cela les grosses sorties de 2018 sur Switch (Mario Party, Pokémon Let’s Go et Smash Bros. Ultimate notamment), le japonais écrase la concurrence et a un chiffre d’affaire physique deux fois plus qu’élevé qu’EA, le deuxième éditeur au classement. Du côté des absents, deux noms bien connus manquent à l’appel : Fallout 76 et Battlefield V.

Enfin, le rapport du SELL donne quelques chiffres intéressants sur le profil des joueurs français. 51% de la population déclare jouer régulièrement (74% occasionnellement) et quasiment un joueur sur deux est une joueuse (47%). Par ailleurs, l’âge moyen des joueurs réguliers est plus élevé qu’on ne peut l’imaginer : 39 ans. L’essor du jeu mobile explique en grande partie ces chiffres.

Une nouvelle preuve que si le jeu vidéo est devenu le premier secteur culturel en France, c’est parce qu’il touche quasiment toute la population et fait progressivement mentir tous les clichés répandus sur lui. En effet selon le SELL, "près d’un adulte sur deux considère que le jeu vidéo a des impacts positifs sur le développement des enfants", et "62% des français considèrent le jeu vidéo comme une activité positive."

Le rapport complet du SELL est disponible ici.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous