La Game Boy a 30 ans : retour express sur son histoire

Sortie le 21 avril 1989 au Japon, la première véritable console portable du constructeur Nintendo a traversé les générations. Retour sur l'objet emblématique des 90’s.

Pile 30 ans. En 1989, le mur de Berlin tombe, Dustin Hoffman remporte l'Oscar du meilleur acteur pour son interprétation dans Rain Man et le Dalaï-lama reçoit le prix Nobel de la paix. Mais le 21 avril, c'est un autre choc : une nouvelle console débarque et elle va révolutionner la manière de jouer en démocratisant le jeu vidéo nomade. Avant la Game Boy, Il n'y avait qu'un seul jeu par machine, ce qui était loin d’être pratique. Avec son système de cartouches interchangeables, ses quatre boutons (A,B, Select et Pause), son processeur 8-Bit et son écran LCD noir et blanc, la console séduit et offre une nouvelle promesse : celle de pouvoir jouer partout et à tout moment. Et pour ça, il suffit d'avoir quatre piles. 

À l’époque chez Nintendo, deux visions s’opposent. D’un côté Saturo Okada, plus tourné vers une machine puissante et de l’autre, Gunpei Yokoi, qui au contraire préfère se reposer sur une technologie maîtrisée pour diminuer les coûts et se concentrer sur la qualité des jeux. C’est le second projet qui tapera dans l’œil du président de Nintendo Of America Minoru Akawa, notamment grâce à son potentiel commercial. 

Des jeux cultes
La Game Boy sort en France le 28 septembre 1990 avec le jeu emblématique de cette petite console : Tetris. Son prix est plutôt attractif (l’équivalent aujourd’hui d’une petite centaine d’euros) et les premiers jeux qui sortent cartonnent. Au total, 646 ont été lancés pour la Game Boy et beaucoup sont devenus cultes : Super Mario Land, The Legend of Zelda : Link’s Awakening, Metroid 2, Donkey Kong Land et bien évidemment Pokémon.

Attrapez-les tous. Six ans après sa sortie en France, le jeu Pokémon va relancer la machine. Car en 1995, les ventes commencent à s’essouffler. Sacha et Pikachu vont alors séduire le monde entier et Nintendo s’appuie sur ce nouveau phénomène pour continuer sa production et se diversifier, puisque deux ans plus tard, elle lance la Game Boy Color avec la deuxième génération des jeux Pokémon :Or, Argent et Cristal.

Toujours au top. La production s’arrête finalement en 2003 et petit à petit, la console se retrouve dans les vide-greniers du monde entier. Elle n’intéresse plus grand monde. Mais depuis quelques années, avec le retour en force du rétro gaming, la Game Boy retrouve ses lettres de noblesse. Les anciens joueurs sont devenus adultes, avec un pouvoir d'achat plus élevé. Et certains veulent retrouver les jeux de leur enfance par nostalgie, ce qui fait grimper les prix. Récemment, un fan de la console a imaginé sa version 2019 et elle fait rêver tous ceux qui ont passé des nuits entières sur Mario et Pokémon

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous