La Chine censure PUBG pour en faire un jeu "patriotique et socialiste"

Beaucoup trop violent pour le régime Chinois, le battle royale PlayerUnknown's Battlegrounds a dû être modifié pour se conformer aux valeurs du pays. Et son clone censuré est kitschissime.

La censure a encore frappé ! En Chine, c’est Tencent, le géant local du jeu vidéo, qui exploite le célèbre battle royale PUBG. Avec 70 millions d’utilisateurs actifs par jour en moyenne, c'est un gros succès sur mobile dans le pays. Le souci, c’est que la société tente depuis plus d’un an d’obtenir l’autorisation des autorités chinoises pour avoir le droit de monétiser le jeu, mais en vain. Résultat, Tencent vient d'annoncer que PUBG ne serait plus disponible dans le pays.

Il a donc été remplacé par une version censurée qui a été approuvée par l’administration chinoise, très pointilleuse sur tout le contenu des jeux accessibles à la population. Ce clone de PUBG s’appelle Game for Peace, et il est expurgé de ce qui choque clairement le pouvoir chinois, à savoir le sang et l’agonie des personnages quand ils sont éliminés.

Ainsi quand vous mourrez dans Game for Peace, votre avatar se lève et fait un signe d’au revoir de la main avant de s’évaporer. Cette idée a évidemment déclenché l’hilarité des joueurs sur les réseaux sociaux, et elle est peut-être plus flippante que ce que l’on voit dans le jeu d’origine si on y réfléchit bien.

Autre changement important : Game for Peace est comme son nom l’indique un jeu patriotique et « antiterroriste » selon Tencent. Mieux, il « rend hommage aux soldats du ciel qui protègent l’espace aérien de notre pays. » Un hommage qui n’a aucun sens quand on connaît le contenu et le but de PUBG, mais pourquoi pas. Et quand on lance le jeu, on a droit à une publicité pour l’armée de l’air. No fake.

Heureusement pour les joueurs chinois, même si Tencent déclare très hypocritement à Reuters que « ce sont des genres de jeux très différents, » Game for Peace est quasiment identique à PUBG en dehors de ces changements cosmétiques. La progression des joueurs a même été sauvegardée et transférée. Ils vont donc pouvoir continuer de s’entretuer jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un survivant, mais dans un jeu qui ne viole pas comme PUBG les « valeurs essentielles du socialisme, » soit une liste de douze principes moraux édictés par le parti communiste chinois, où l’on trouve par exemple le patriotisme, l’intégrité, l’amitié, la justice, la courtoisie ou l’harmonie, et qui doivent être respectées par tous les titres.

La stratégie est gagnante pour Tencent, dans la mesure où le jeu devrait rapporter des milliards : il est déjà en tête des jeux gratuits les plus téléchargés et de ceux qui rapportent le plus sur le China App Store. Un profit parfaitement en accord avec les valeurs du socialisme donc.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous