Incroyable mais vrai : la toxicité a baissé de 40% sur Overwatch

Selon Blizzard, le système de recommandation des joueurs a fortement fait chuter les comportements abusifs sur Overwatch.

Ce n’est un secret pour personne, Overwatch n’est pas au mieux depuis plusieurs mois et la communauté débat quotidiennement des difficultés rencontrées par le jeu. Mais l’un des plus gros soucis du FPS de Blizzard reste bien sûr la fameuse toxicité des joueurs qui existe sur tous les jeux compétitifs.

Le respect n'est pas complètement mort

Après avoir appelé les joueurs à mieux se comporter (sans succès), l’équipe de développement d’Overwatch avait lancé l’été dernier deux nouvelles fonctionnalités pour améliorer l’ambiance des parties : le système de recommandation et la recherche de groupe. La première permet de voter pour les joueurs respectueux, coopératifs et efficaces à la fin d’une partie, ce qui fait monter le niveau de recommandation de chacun sur une échelle de 1 à 5 et permet de gagner des coffres de temps en temps.

Cela permet aussi de faire équipe avec des joueurs qui ont également un haut niveau de recommandation dans la fonction recherche de groupe. Et si un joueur se comporte mal en quittant une partie classée par exemple, ou en étant signalé par de nombreux joueurs, son niveau de recommandation peut retomber à zéro. Mais Blizzard a aussi fait en sorte que ce système offre des secondes chances aux joueurs ayant fait des erreurs, ce qui leur permet de remonter dans les recommandations s’ils changent de comportement.

La carotte des coffres

Neuf mois après la mise en place de ce système, Blizzard a donc présenté le résultat de ces mesures lors d’une conférence à la GDC (Game Developers Conference). Selon Natasha Miller, 50 à 70% des joueurs utilisent les recommandations et ils apprécient notamment la possibilité de pouvoir remercier leurs coéquipiers. Mais surtout, le nombre de parties où l’on observe des « comportements perturbateurs » a été réduit de 40%. Cette expression englobe les joueurs qui font exprès de mourir, les insultes écrites ou orales, ou le fait d’être AFK (Away From Keyboard) pendant une partie.

Et selon Blizzard, ces agissements existaient car ils n’étaient pas sanctionnés, contrairement aux lois qui régissent la vraie vie. De même, il n’existait aucun moyen de récompenser les joueurs qui se comportent bien. Au départ, les développeurs d’Overwatch ont donc hésité à utiliser la carotte des coffres pour motiver les joueurs à être respectueux, car ils souhaitaient que ces derniers changent de comportement naturellement et non par appât du gain. Mais ils ont finalement décidé de distribuer les coffres à des dates aléatoires, ce qui oblige les joueurs à vouloir toujours conserver un niveau de recommandation élevé.

+130% de confiance dans le système de signalement

Les données récoltées par Blizzard ont aussi montré que les joueurs croient davantage au mode de signalement des comportements abusifs, avec une augmentation spectaculaire de 130% de leur confiance en ce système. Ils utilisent donc de plus en plus cet outil autrefois jugé inefficace, car ils semblent désormais penser qu’il sert à quelque chose. Selon le développeur, c’est grâce à l’ajout d’un message remerciant les joueurs au moment d’un signalement, et à l’envoi d’avertissements aux joueurs qui accumulent les plaintes contre eux.

Mais si Blizzard affirme que la toxicité a baissé sur Overwatch grâce au système de recommandation, et que la communauté est d’accord avec cette analyse, tous ces chiffres risquent quand même de faire débat parmi les joueurs exaspérés par les faibles punitions infligées par Blizzard aux joueurs toxiques.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous