Il existe un battle royale Super Mario Bros (et c'est un gros bordel)

Un amateur a développé une version battle royale du célèbre jeu de plates-formes de Nintendo. Malheureusement, elle risque de ne pas rester en ligne très longtemps, et voici pourquoi.

Si vous ne savez pas comment occuper votre week-end, voici la solution parfaite. Un développeur du nom d’Inferbro vient de créer un croisement improbable entre le Super Mario Bros. sorti sur NES il y a 34 ans et le mode de jeu battle royale qui se décline à toutes les sauces depuis un moment maintenant. Et c’est addictif.

Sa création est gratuite et s’appelle « Mario Royale », et comme son nom l'indique, c'est un battle royale Mario. 74 plombiers jouent en même temps dans un niveau choisi aléatoirement, jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un. À la moindre erreur, vous êtes éliminé. Chaque item ne peut être ramassé que part un joueur, et si vous avez la chance de tomber sur une étoile, vous pourrez par exemple éliminer tous les adversaires que vous touchez.

Mais inutile de foncer tête baissée. Il ne faut certes pas être trop lent, mais l’essentiel est de prendre son temps pour échapper aux pièges et ne pas faire d’erreurs, du moins si vous avez l’ambition de faire un top 1.

On accède au jeu par le navigateur, et les contrôles sont configurés pour un clavier QWERTY (que vous pouvez mettre en AZERTY). On va vers la droite avec la touche D, vers la gauche avec la touche A, et on saute avec la barre espace. Le jeu est même compatible avec une manette de jeu, et la jouabilité de l’ensemble est exemplaire pour un titre complètement amateur.

On vous conseille d’en profiter rapidement, car Nintendo ne rigole pas avec ses licences et n’a pas pour habitude de laisser ce genre de création en ligne très longtemps avant d’envoyer ses avocats. Même si Inferbro a mis un message d’introduction très prudent indiquant que « Mario et tous les éléments liés appartiennent à Nintendo, » il sait qu’il risque d’être poursuivi en justice.

Il a donc ajouté un message très drôle indiquant « Pitié, ne m’attaquez pas en justice, pitié. » Une crainte qu’il répète dans une vidéo YouTube où il indique avoir passé plusieurs semaines sur ce projet. Franchement, le résultat est bluffant, donc on espère que vous pourrez encore l’essayer quand vous lirez cet article.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous