Epic Games ferme deux semaines pour soulager les développeurs de Fortnite

Après des mois de crunch, les petites mains du battle royale ont droit à deux semaines de vacances. Mais rassurez-vous, le jeu continuera d’être mis à jour, faut pas déconner.

Quelle incroyable générosité de la part du studio à qui Fortnite a rapporté des milliards. Du 24 juin au 8 juillet, Epic Games a annoncé qu’il fermerait ses portes. Cela signifie qu’il n’y aura pas de tournois pendant cette période, mais pas qu’il n’y aura pas de nouveau contenu sur le jeu.

Cette annonce a été faite l’air de rien dans un post de blog daté du 20 juin, consacré au tournoi en ligne de la semaine 10 de la World Cup :

« Les bureaux d'Epic seront fermés du 24 juin au 8 juillet. Durant cette période, nous n'organiserons pas de tournois compétitifs officiels de Fortnite. Dès notre retour, le prochain tournoi avec cashprize à la clé sera un tournoi en trios les 13 et 14 juillet. Nous avons tout de même prévu deux mises à jour de contenu pendant ces semaines, dont vous retrouverez les détails dans les notes de patch publiées à cette occasion. »

Comme vous l’avez compris, ce n’est pas parce que les bureaux d’Epic sont fermés qu’il n’y aura pas de mises à jour, puisque les développeurs ont sûrement charbonné avant leurs vacances sur l’événement des « 14 jours d’été » qui vient de commencer sur Fortnite.

Epic a aussi précisé qu’il y a des « mesures en place pour s’assurer de pouvoir réagir en cas de problèmes majeurs (si cela arrivait). » En gros, il n’est évidemment pas question de laisser les joueurs et les serveurs livrés à eux-mêmes pendant deux semaines.  

Aux Etats-Unis, les vacances sont généralement tellement rares que les salariés d’Epic Games pourraient passer pour des "privilégiés", puisqu’ils ont déjà deux semaines pendant les vacances d’hiver, ce qui est déjà beaucoup plus courant outre-Atlantique.

Mais le site Polygon a révélé il y a quelques semaines les conditions de travail désastreuses des équipes dédiées à Fortnite, soit environ 1000 personnes, quasiment l’intégralité d’Epic Games.

Le site américain avait recueilli de nombreux témoignages montrant que la culture du « crunch » était solidement ancrée chez le studio où l’on travaille parfois jusqu’à 100 heures par semaine, et qui pratique également un management par la peur. D’autres studios comme Bioware, Rockstar ou CD Projekt RED ont également été épinglés pour leur pratique du crunch.

Ces dessous peu reluisants du nouveau contenu qui sort en permanence Fortnite ont conduit plusieurs concurrents à se démarquer d’Epic, en affirmant ne pas vouloir presser leurs salariés comme des citrons. C’est notamment le cas de Nintendo ou de Respawn avec Apex Legends. Problème : le modèle de Fortnite qui consiste à inonder ses joueurs de contenus en permanence fonctionne sur le plan économique, étouffe la concurrence et la force à adopter la même pratique pour conserver ses joueurs. Mais il pousse aussi les salariés au burn-out.

Pour conclure sur Epic Games, on peut considérer sans se tromper que cette décision de fermer le studio pendant deux semaines juste après les révélations de Polygon n’est pas tout à fait le fruit du hasard. Cela ne sera sûrement pas suffisant pour changer l’image du studio, mais ce n’est probablement pas une priorité pour ce dernier.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous