Cyberpunk 2077 : oui, vous pourrez créer un perso transgenre ou non-binaire

Selon l’un des développeurs de CD Projekt RED, il était très important pour eux que la création des personnages soit inclusive. Une bonne idée qui veut aussi faire oublier certaines polémiques sur le sujet.

Depuis sa présentation très remarquée à l’E3 avec l’apparition surprise de Keanu Reeves, Cyberpunk 2077 est à nouveau le jeu le plus attendu et dont tout le monde parle. En attendant sa sortie en avril 2020, on en apprend chaque jour un peu plus sur son contenu. Et d’après une interview donnée à Gamasutra par le directeur des quêtes Mateusz Tomaszkiewicz, il sera possible de créer des personnages non-genrés.

« Je pense que c’est un sujet très sensible et important. On a beaucoup réfléchi là-dessus. L’une des choses que l’on veut faire dans le jeu final (…), c’est donner aux joueurs autant d’options de personnalisation que possible au début du jeu. (…). L’idée est de mélanger toutes ces possibilités pour les offrir aux joueurs, afin qu’ils puissent créer ce qu’ils veulent. Même chose pour la voix. On voulait la séparer afin que les joueurs puissent la choisir librement. C’est quelque chose sur lequel on travaille encore, ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air. (…) Oui, nous accordons beaucoup d’attention à ça, on ne veut pas que qui que ce soit ait l’impression que l’on néglige ça ou qu’on ne le traite pas bien. »

Si ce choix est cohérent et bienvenu compte tenu de l’univers du jeu (il suffit de lire son nom), on comprend à la lecture de la citation que cette possibilité n’est pas encore développée mais qu’elle devrait être disponible quand le jeu sortira. En tout cas, on l’espère.

Mais n'oublions pas non plus que Cyberpunk 2077 a enchaîné plusieurs polémiques sur ce sujet ces derniers temps, et qu’il doit les faire oublier. Il y a quelques jours, une affiche publicitaire du jeu où apparaissait un personnage transgenre accompagné de la légende « mix it up » avait été considérée comme transphobe par une partie de la communauté, pour la représentation sexualisée et cliché qu’elle donnait des personnes trans. Cela avait obligé la directrice artistique à l’origine de l’image à s’expliquer pour dire que le message du jeu était exactement l’inverse de ce qui était reproché.

Et l’été dernier, le compte Twitter du jeu avait fait scandale en partageant une blague transphobe aussitôt effacée, sans s’excuser sur son contenu.

Quant à la plateforme de vente de jeux GOG (qui appartient à CD Projekt RED), elle s'est aussi distinguée sur son compte Twitter par plusieurs tweets ayant fait polémique. En octobre 2018, une autre blague sur la transphobie avait dû être effacée, tout comme une référence au mouvement d'extrême-droite du GamerGate en juillet.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous