Overwatch League : ce qu’il faut savoir pour suivre la saison 2

Le coup d’envoi de la saison 2 de l’Overwatch League a été donné hier soir. Pour bien suivre la compétition, on a préparé un guide avec toutes les informations importantes.

Après des mois d’attente, l’Overwatch League est enfin de retour pour sa deuxième saison. Depuis la victoire de London Spitfire contre Philadelphia Fusion en finale de la saison 1 en juillet, beaucoup de choses ont changé dans les franchises et dans le jeu lui-même. Alors pour ne pas vous y perdre et tout comprendre à la compétition esport reine du FPS de Blizzard, suivez le guide !

Le principe et le format

Cette année, ce sont vingt équipes et plus douze qui vont s’affronter. L’Overwatch League accueille en effet huit nouvelles franchises : Atlanta Reign, Paris Eternal, Toronto Defiant, Washington Justice, Chengdu Hunters, Guangzhou Charge, Hangzhou Spark et Vancouver Titans. La ligue est divisée en deux divisions (Atlantic et Pacific) pendant la saison régulière, composée de quatre étapes de 70 matchs chacune, avec des finales intermédiaires à chaque fois.

Mais le moment attendu arrive évidemment à la fin de la saison régulière (en fin d’été) où les huit meilleures équipes se qualifient pour les playoffs. En jeu : le titre et un cashprize de 5 millions de dollars.

Les favoris

On peut déjà parier sur un quatuor magique : la dream team New York Excelsior, les talents bruts Sud-coréens de la nouvelle équipe Vancouver Titans, et les valeurs sûres avec les deux finalistes de la saison 1, London Spitfire et Philadelphia Fusion. La bataille promet d’être acharnée, puisque Philly a déjà remporté 3-1 le match d’ouverture de la saison contre Londres hier, dans un remake de la finale de l’an dernier.

Même si on n’est jamais à l’abri d’une surprise, il est fort probable que le gagnant de la saison 2 se trouve parmi ces quatre équipes. Mais attention aux deux équipes de Los Angeles (Valiant et Gladiator) qui pourraient bien se mêler à la fête et déjouer les pronostics.

Paris Eternal

Evidemment, l’événement de cette saison 2 pour nous autres Français, c’est l’arrivée de l’équipe Paris Eternal. Elle est composée uniquement de joueurs européens, dont 4 Français : SoOn (ancien de Los Angeles Valiant), HyP et NiCOgdh (anciens d’Eagle Gaming), et BenBest (ancien de GamersOrigin).

Ses autres têtes d’affiche sont ShaDowBurn (venu de Philadelphia Fusion) et Finnsi (venu de Los Angeles Valiant). Pour connaître, les chances de cette équipe, on vous conseille de regarder la vidéo ci-dessous et de lire cet article.

Les français

En dehors de Paris Eternal, plusieurs joueurs Français de très haut niveau évoluent en Overwatch League. Il faut d’abord citer Poko, finaliste de la première saison avec Philadelphia Fusion, et réputé pour ses ultimes avec D.Va. Deux de ses collègues en Equipe de France d’Overwatch se trouvent chez Dallas Fuel : le DPS Dylan « akM » Bignet et le support Benjamin « uNKOE » Chevasson.

Ces deux derniers ont joué ensemble dans la fameuse équipe Rogue avant la création de l’Overwatch League, et ils ont auront à cœur de briller en 2019 après une saison 2018 terminée à une très décevante 10ème place.

La méta

GOATS. Cela fait des mois qu’on ne parle que de ce mystérieux terme qui évoque les chèvres ou les meilleurs joueurs de tous les temps pour les adeptes de sport. Mais en réalité, GOATS est le nom donné à la méta actuelle d’Overwatch, qui domine la scène compétitive et les parties classées depuis un moment maintenant. Le principe est simple : chaque équipe joue avec trois tanks et trois supports.

Le but n’est donc pas de faire des dégâts bruts incroyables puisqu’il n’y a pas d’assassins, mais d’avoir l’équipe adverse à l’usure. Le souci de cette méta, c’est qu’elle n’est pas très spectaculaire pour le public, qu’elle réduit drastiquement la diversité des héros joués, et également qu’elle casse un peu le principe d’Overwatch qui consistait à avoir une équipe "équilibrée." En attendant que les développeurs se penchent sur le problème, les GOATS sont partout.

La diffusion

Les matchs sont à suivre chaque semaine sur Twitch, du jeudi au dimanche, à des heures variables en raison du décalage horaire. Début à 1h ou 2h30 du matin le jeudi et le vendredi, mais à 21h le samedi et le dimanche. En France, on a la chance d’avoir une très bonne équipe de casters pour commenter les matchs, ce qui n’est pas de trop pour expliquer aux néophytes ce qui se passe à l’écran.

Car si Overwatch pêche encore dans un domaine, c’est bien la lisibilité des informations, rendue très difficile par la grande quantité d’éléments visuels et la difficulté de jongler entre des angles de caméra qui ne montrent jamais tout ce qu’il se passe en même temps.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG.
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous