Fortnite : MCES accusé de triche par Gotaga après avoir battu Vitality

Drama à Montpellier : les favoris de Vitality ont été éliminés par les outsiders de MCES, ce qui a engendré des accusations de triche. Retour sur ces événements avec une bonne dose de sel.

Le tournoi Occitanie Esports qui se déroulait à Montpellier le week-end dernier ne s’attendait sûrement pas à vivre une telle polémique. Dans le tournoi en duo de Fortnite, deux jeunes joueurs de la structure marseillaise MCES ont fini à la première place : Andilex et Orkh. Mais ils n’ont pas vraiment eu le temps de savourer leur victoire.

Malheureusement pour eux, ils ont vite été accusés d’avoir « team-up » (fait alliance) avec un autre duo de MCES qui participait au même tournoi, ce qui est évidemment interdit dans un battle royale. Pour résumer, cet autre duo s’est attaqué à KeolyS et Hawkers, les deux grands favoris de Team Vitality pour la victoire. Résultat des courses, KeolyS a fini au tapis, et Andilex et Orkh sont passés devant au classement général.

Un clip Twitch a également beaucoup circulé, montrant paraît-il une volonté de ne pas tirer sur un autre duo MCES. Sauf que la suite du clip envoyée par MCES semble infirmer cette version. Vous arrivez à suivre ?

Quoi qu’il en soit, le match n’a pas échappé à Gotaga, présent au tournoi et déjà remarqué la veille pour un échange très musclé avec MCES sur Twitter, suite à sa propre prestation à l’événement.

Spectateur du match, Gotaga a donc sous-entendu clairement que les joueurs de MCES avaient fait équipe illicitement contre ses camarades de Vitality, et le feu a rapidement pris sur Twitter.

Les deux joueurs vainqueurs de MCES sont pris pour cible sur les réseaux sociaux, ce qui oblige carrément leur coach NSTY à répondre à la polémique dans un long texte, où elle explique notamment pourquoi KeolyS a été victime par hasard d’un duo très agressif de MCES, et pourquoi cette rencontre n’avait rien d’incroyable : l’équipe marseillaise comptait dix joueurs au total en finale.

Mais ce n’est pas terminé. Le directeur sportif de MCES, l’ancien nageur Yannick Agnel, s’en est également mêlé, en donnant quelques leçons au French Monster pour apprendre à gérer sa notoriété et l’influence qu’il peut avoir sur son énorme communauté de fans.

Comme cela a été rappelé par tous les observateurs, aucune preuve irréfutable de triche n’a été trouvée, et l’organisation du tournoi n’a pas sanctionné le duo vainqueur. Beaucoup de sel versé pour rien.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous