Douze pays (dont la France) veulent créer la fédération européenne d'esport

L’esport s’organise de plus en plus sur le continent : 12 pays s’engagent à créer la European Esports Federation pour promouvoir le gaming compétitif. Ceci dit, il reste encore beaucoup de boulot.

C’est sans doute un nouveau palier pour l’esport en Europe : la France vient de s’associer avec 11 autres pays pour créer la European Esports Federation. L’idée : fonder une entité à but non-lucratif et indépendante vis-à-vis de l'industrie, pour promouvoir le gaming compétitif et structurer le milieu au niveau continental.

Comme l’explique l’Esport Observer, les participants ont résumé la vision derrière le projet dans un document fondateur, la « Déclaration de Berlin », après une réunion en Allemagne le 10 avril dernier. Le texte doit ceci dit encore être signé par tout le monde.

12 membres dont la France, le Royaume-Uni, la Russie ou encore l’Allemagne

Parmi les participants d’ailleurs, on trouve à ce jour l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Hongrie, le Royaume-Uni, la Russie, la Serbie, la Slovénie, la Suède, la Turquie, l’Ukraine, et sans oublier la France, donc. En plus des 12 pays impliqués, d’autres organisations ont assisté à la réunion en Allemagne dont l’ESL, StarLadder ou encore Freaks 4U Gaming.

Une bonne nouvelle a priori pour l’organisation régionale de l’esport. Au niveau mondial, on peut citer une initiative comparable : l’International Esports Federation (IeSF), créée il y a presque 11 ans et composée de 53 membres – qui n’incluent d’ailleurs pas la France.

Quelles relations avec les éditeurs et les organisateurs de tournois ?

Au niveau national, on trouve en France deux structures : France Esports et la Fédération Française de Jeu Vidéo (FFJV), qui encourage depuis deux ans ses membres à rejoindre la première organisation.

Pour ce qui est de la fédération européenne, il reste ceci dit encore des doutes quant à l’influence réelle que réussira à construire l’entité. Les liens avec les éditeurs et les organisateurs de compétitions seront bien entendu la clé de la réussite (ou de l’échec) de la structure. Prochaine étape le 28 mai prochain en Suisse, avec une nouvelle réunion.

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous