Starship Troopers pourrait revenir en série TV avec le casting original

Difficile de ne pas être excité : le scénariste Ed Neumeier veut créer une série télé dans la continuité du film culte de Paul Verhoeven, avec les mêmes acteurs qu’en 1997.

C’est sans doute l’un des films qui a le plus influencé la SF dans le jeu-vidéo (notamment l’univers de StarCraft et son essaim de Zergs à la tête d’insectes) : Starship Troopers, chef d’œuvre de Paul Verhoeven sorti en 1997, pourrait revenir sous la forme d’une série télé. C’est en tout cas ce qu'explique Ed Neumeier, scénariste des trois premiers films et réalisateur du troisième, dans une interview donnée au site HN Entertainment.

Avec l’idée d’une suite directe en tête, Neumeier veut même ramener le casting du tout premier long-métrage – à savoir Casper Van Dien dans le rôle de Johnny Rico, Denise Richards dans celui de Carmen Ibanez et Neil Patrick Harris pour incarner Carl Jenkins : « Eh bien, je ne veux pas porter la poisse, mais nous sommes en discussion pour essayer de faire une sériée télévisée basée sur cette idée ».

Une série tv respectueuse de l’esprit du premier film ?

Si Starship Troopers est un excellent film de genre, racontant la guerre entre l’humanité et une civilisation extraterrestre appelée les Arachnides, avec une bonne dose de gore et des scènes cultes (comme celle du siège de l’avant-poste), c’est avant tout une satire politique.

Très librement inspiré d’Étoiles, garde-à-vous !, un livre de Robert A. Heinlein écrit en 1959 et souvent accusé de glorifier l’impérialisme, le racisme et le machisme, le film de Verhoeven est tout le contraire : une critique du service militaire, de la propagande patriotique à la tv US, de l’Amérique va-t-en-guerre et du fascisme. 

Un reboot déjà prévu au ciné

Bref, tout un commentaire politique qu’on espère voir retravaillé par la série TV. Attention tout de même aux faux espoirs : le projet n’en est qu’au stade des discussions et vu le niveau des suites au film de 1997 (notamment Traitor of Mars, réalisée à 100 % en animation), on pourrait peut-être un poil s’inquiéter.

Sony prépare déjà un reboot depuis 2016 et visiblement, cette version s’annonce édulcorée (avec une classification PG-13 aux Etats-Unis, loin du premier long-métrage et de son Rated R). Un projet pour le coup pas franchement apprécié ni par Verhoeven, ni par Neumeier.

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG.
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous