Pourquoi la présence de Jim Carrey dans le film Sonic est une bonne nouvelle

Oui, l’adaptation de Sonic au ciné risque d’être l’une des pires insultes faites à la culture gaming depuis un bon bout de temps. Mais il est important de garder espoir et de ne pas zapper la participation du génial Jim Carrey au film. La preuve en cinq raisons.

On ne va pas se mentir : Sonic, le film s’annonce comme un bon gros nanar, dans la droite lignée des adaptations catastrophiques de jeux vidéo sur grand écran. Entre une direction artistique visiblement complètement pétée (mention spéciale à la dentition du hérisson supersonique) et une communication catastrophique qui consiste jusqu’ici à enchaîner bad buzz sur bad buzz, tout semble aller de travers. Et ce, jusqu’à la diffusion du tout premier trailer cette semaine.

Tout ? Non, puisqu’un acteur pourrait bien résister au milieu du désastre : Jim Carrey, embauché pour incarner le Dr Robotnik. Si le scénario s’annonce tout sauf original – Eggman jouant son rôle classique de savant fou à la conquête du monde, voici cinq raisons de penser que l’acteur pourrait sauver (quelques) meubles.

Il a l’habitude de jouer des tarés

Le Grinch en 2000, The Mask en 1994… Jim Carrey a déjà interprété par le passé une flopée de persos à moitié tarés, au comportement enfantin ou à l’allure cartoonesque. L’acteur lui-même n’a pas l’air tout le temps 100 % net dans son cerveau, par exemple lors d’une récente interview lunaire avec une journaliste de la chaîne E! News. Le comique avait en vrac balancé « Je crois que nous sommes un champ d’énergie qui danse pour lui-même et…je m’en fiche », « Il y a juste des choses qui se passent et des groupes de tétraèdres qui se déplacent ensemble » ou encore « Je ne me suis pas bien habillé, je n’existe pas ». Bref, qui de mieux que lui pour interpréter un scientifique aussi fou que Robotnik ?

Il ne peut pas faire pire que l’adaptation de Mario des années 90

Qu’importe sa performance, il est humainement impossible que Carrey fasse pire que Bob Hoskins, autre star choisie pour jouer dans une adaptation live action et nanardesque de jeu vidéo ; à savoir le nullissime Super Mario Bros., en 1993. 

Il porte très bien la moustache

Ok, Carrey ne paraît pas aussi gros et chauve (si l’on met de côté la séquence de fin) qu’Eggman dans le trailer. L’humoriste sait ceci dit très bien porter la moustache, et c’est déjà ça. La preuve dans Fous d'Irène, sorti en 2000.

Il a une relation particulière avec les bestioles, comme Robotnik

Par le passé, Carrey a déjà joué un défenseur des animaux dans le très culte Ace Ventura, détective chiens et chats. Avec Sonic, l’Américain va pouvoir prendre le rôle inverse. Robotnik a en effet une fâcheuse tendance à capturer nos amis les bêtes. Et ce, avant de les enfermer dans des robots, toujours dans le but de conquérir l’humanité et asservir la population animale tout entière.

Son talent ne se limite pas à faire des gags

Certes, Carrey n’a pas joué que des rôles dignes de choper des Oscars au cours de sa carrière – on pense notamment au très naze Batman Forever de Joel Schumacher, dans lequel il incarne l'Homme-Mystère. N’empêche que son talent d’acteur ne se limite pas à son génie comique : le Truman Show et Eternal Sunshine of the Spotless Mind en sont – s’il le fallait – la preuve.

Plus qu’à attendre (ou redouter, c’est selon) le 5 février 2020 pour voir ce que vaut vraiment Jim Carrey dans Sonic, et si l’intéressé parviendra, ou non, à instaurer l'Eggman Empire.

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous