L'assureur envoyait des lettres signées Voldemort pour extorquer ses clients

À Singapour un homme de 36 ans récla­mait dans ses e-mails que des clients lui versent 5700 euros en bitcoins pour éviter d'être touché par "un mauvais sort".

Coucou c'est Voldemort. C’est la technique géniale utilisée par Ye Lin Myint pour extorquer ses clients : se faire passer pour le pire personnage de la saga Harry Potter. Un article du New York Post révèle que, pour éviter que ses clients ne lui fassent faux bond, l’assureur n’a rien trouvé de mieux que de terminer ses messages en signant « Voldemort ». On doute de l’efficacité du processus, mais on apprécie l’ingéniosité. 

2 ans de prison. En plus d’essayer de faire croire à des adultes que le sorcier maléfique issu d’un livre de fiction est bien vivant et qu’il vit à Singapour, l’assureur harcelait ses clients pour qu’ils leur versent de l’argent. Et Ye Lin Myint, qui a depuis plaidé coupable et a été condamné à 2 ans et 5 mois de prison, avait plus d’un tour dans son sac : il signait parfois ses e-mails par… Bruce Banner, l’al­ter ego de Hulk. 

Au total, l’assureur a ciblé 33 personnes. Résultat : elles ont toutes porté plainte et personne n’a versé le moindre bitcoin sur son compte. Moralité de l’histoire, si un jour vous souhaitez faire la même chose, vous savez maintenant que ni Voldemort ni Hulk ne font peur. Qui tente avec le Joker ? 

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG.
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous