Joue-la comme Marvel : Sony va adapter ses jeux au cinéma

Le leader des consoles de salon veut imiter Marvel et avoir le contrôle total sur les adaptations de ses licences. Un Sony PlayStation Cinematic Universe ? Hype.

Sony le sait, il a de l’or entre les mains avec ses licences exclusives. Uncharted, The Last of Us, God of War, Metal Gear Solid, Crash Bandicoot… Tous ces noms sont des références de l’industrie du jeu vidéo, et d’énormes cartons auprès des joueurs. Et pour prolonger ce succès entre les sorties des différents jeux, Sony vient d’annoncer à The Hollywood Reporter qu’il lance son propre studio de production, entièrement dédié aux adaptations en films et séries de ses jeux : PlayStation Productions.

« On a 25 ans d’expérience en développement de jeux, et cela a donné 25 années de jeux, de franchises et d’histoires fantastiques. On pense que le moment est bien choisi pour trouver d’autres opportunités dans le streaming, le cinéma ou la télévision, afin de donner vie à ces mondes dans d’autres médias. »

Ce dernier sera situé dans les mêmes locaux que les studios Sony Pictures, à Los Angeles. PlayStation Productions sera d’ailleurs supervisé par Shawn Layden, président des studios de Sony Interactive Entertainment. Il sera accompagné d’Asad Qizilbash (précédemment directeur du marketing et du développement des licences PlayStation). Sony Pictures s'occupera de la distribution, mais la production sera bien gérée en interne par ce nouveau studio.

Visiblement, plusieurs projets sont déjà en cours de réalisation, même si Sony n’indique pas pour le moment quelles licences sont concernées, et ne semble pas pressé de communiquer sur le sujet. Cette nouvelle division de Sony semble d'ailleurs vouloir privilégier la qualité à la quantité, d’après les déclarations relayées par The Hollywood Reporter.

« On n’a pas besoin de se précipiter sur le marché. On n’a pas une liste avec X titres qui doivent être terminés cette année, pas du tout. La boîte a été très accommodante avec notre ambition de grandir de façon mesurée et réfléchie. »

Pas question donc de salir l’image de ces licences avec des navets auxquels les jeux vidéo sont malheureusement habitués au cinéma. Et pour éviter cela, Sony a pensé qu’il ne devait surtout pas déléguer la production de ces adaptations à d’autres, pour conserver un contrôle total sur le processus de production et le résultat final, afin que ce dernier réponde parfaitement aux standards de qualité des licences. Ça vous rappelle quelque chose ?

« Au lieu d’autoriser d’autres studios à exploiter nos licences, on a pensé que la meilleure approche pour nous serait de les développer et de les produire nous-mêmes. (…) On a créé cette entité pour gérer et contrôler le processus de sélection du bon réalisateur, des bons acteurs et du bon scénariste. »

Eh oui, Sony ne cache pas le modèle qui le fait rêver, puisqu’il s’agit évidemment du Marvel Cinematic Universe et ses milliards de dollars engrangés avec ses innombrables adaptations des licences des comics. Sony affirme d’ailleurs avoir passé beaucoup de temps à étudier et rencontrer l’industrie du cinéma de divertissement et ceux qui la font, dont le boss du MCU, Kevin Feige.

« Il serait ambitieux de dire qu’on veut suivre leurs traces, mais on s’inspire clairement d’eux. »

Il y a pire comme modèle.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous