En Angleterre, des prisonniers se droguent avec les pages d’un livre d'Harry Potter

Des gardiens de la prison de Nottingham ont découvert qu’un exemplaire de « Harry Potter et la Coupe de feu » était imprégné d’une substance illicite que les prisonniers fumaient en douce.

Inventif. Tous les moyens sont bons pour faire passer de la drogue derrière les barreaux. Mais cette nouvelle technique n’était pas simple à déceler. Les pages d’un livre Harry Potter ont été testées positives à une substance similaire au Spice, du cannabis de synthèse surnommé la « drogue zombie » à cause de son effet paralysateur. Elle peut provoquer des psychoses, des convulsions et des hallucinations puissantes. Les feuilles auraient été vaporisées pour qu’elles s’imprègnent de la drogue afin que les prisonniers puissent les « fumer ». 

57 euros la page. D’après les informations recueillies par la BBC, 400 pages du livre avaient disparu et chaque feuille aurait été vendue 57 euros l'unité, soit 22 800 euros de recettes pour le revendeur. « Les prix gonflent au sein du service pénitentiaire, par rapport à la valeur des drogues dans la rue, à tel point que les dealers peuvent fixer n'importe quel prix », explique Adam Done­gani, un employé de la prison. Bref, ce n'est pas demain qu'on arrêtera le trafic dans les prisons. Pas de pot pour les prisonniers, leur combine a été découverte. L'histoire ne dit pas si le dealer se prénommait Harry. 

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous