Avengers Endgame : notre critique garantie sans aucun spoiler

Malgré quelques défauts, le quatrième et dernier film Avengers est une réussite programmée pour tout exploser sur son passage.

"We’re in the endgame now." Les mots de Doctor Strange à la fin d’Avengers : Infinity War étaient évidemment prémonitoires. Comment conclure en beauté et satisfaire tous les fans d’une saga entamée il y a onze ans et dont c’est le 22ème film ? La mission s’annonçait très difficile pour Marvel, surtout après le final crépusculaire époustouflant d’Avengers : Infinity War, où le snap (claquement de doigts) de Thanos réduit en cendres la moitié de l’humanité et des Avengers.

Une scène radicale digne de la série The Leftovers, et exceptionnelle pour des blockbusters où la mortalité des superhéros semble souvent taboue et où les enjeux dramatiques atteignent très rarement de tels sommets.

Avengers : Endgame se garde bien de faire des choix aussi radicaux, et préfère assurer à fond le fan service pour répondre globalement aux attentes et plaire au plus grand monde. Mais cette recherche du compromis parfait a un prix : le scénario du film ne s’autorise quasiment aucune surprise. Au moment de choisir quels super-héros disparaîtront, les scénaristes du film ne font pas vraiment dans l’originalité.

De même, la méthode utilisée par les Avengers pour tenter de ressusciter les disparus ne surprendra personne ayant lu la théorie la plus populaire sur le sujet. Cet arc narratif est plutôt agréable car son absurdité est assumée, mais comme toujours, il ne faut pas être regardant sur les incohérences. Les frères Russo avaient trois heures pour boucler l’histoire, et ils ne perdent pas une seconde en débats ou explications superflus, car le film n’aura pas besoin d’être compris des néophytes pour cartonner.

Pour trouver quelques choix audacieux, il faut se tourner du côté des personnages, dont certains ont subi des transformations pour le moins surprenantes. Ces évolutions physiques constituent le principal ressort comique du film, où l’autodérision qui a fait la renommée de Marvel est omniprésente. Tout le monde n’y adhérera pas, mais le film semble vouloir progressivement dédramatiser l’ambiance très pesante qui fait suite au génocide d’Infinity War.

Et si le casting du film bat des records pour atteindre un niveau encore jamais vu, avec notamment des retours assez improbables, il ne faut pas s’attendre à voir les personnages secondaires briller particulièrement, malgré la durée du film (plus de trois heures). Avengers : Endgame est d’abord là pour rendre hommage au trio composé d’Iron Man, Captain America et Thor. Hawkeye a droit à un arc narratif émouvant qui fait pardonner son absence dans l’épisode précédent, mais la plupart des autres superhéros doivent se contenter des miettes en faisant quasiment de la figuration.

C’est malheureusement très vrai pour Black Widow dont on regrette que le personnage soit toujours aussi négligé. Déception aussi du côté de Captain Marvel, dont il était annoncé qu’elle jouerait un rôle majeur dans cette conclusion, ce qui n’est pas vraiment le cas. Tout juste retient-on de sa présence une évolution physique bienvenue qui la rapproche de son personnage dans les comics, mais c’est bien sûr anecdotique.

Il y a quand même quelques rares exceptions : Nébula crève l’écran dans le rôle de la fille de Thanos enragée contre son méchant daron, Paul Rudd apporte toujours une légèreté bienvenue avec Ant-Man et Tessa Thompson (Valkyrie) nous rappelle à quel point elle nous a manqué dans l’épisode précédent. Et que dire de Tilda Swinton, toujours parfaite dans le rôle taillé pour elle de l’Ancien.

Enfin, questions effets spéciaux, Avengers : Endgame ne convainc pas tout à fait. La bataille finale tant attendue se distingue notamment par son manque flagrant de lisibilité, et plus grave encore, d’intensité dramatique. Cette apothéose ratée est heureusement compensée par les quelques scènes (les meilleures) où le film devient presque contemplatif en revisitant les moments marquants de l’histoire du MCU. Et surtout, la scène finale dédiée à l’un des personnages principaux est d’une élégance et d’une délicatesse rares qui contrastent avec le déluge d’effets spéciaux. Elle devrait réjouir et faire pleurer de nombreux fans. Une dernière mission réussie pour les Avengers.

À l'occasion de la sortie en salles d'Avengers : Endgame, CANAL+ se met en mode super-héros avec une programmation spéciale : retrouvez Avengers : Infinity War, en première exclusivité, suivi d'un documentaire sur le légendaire Stan Lee et du film Ant-Man et la Guêpe vendredi à 26 avril à 21h sur CANAL+ et myCANAL.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous ?

    Pour en savoir plus sur GG
    Voir la page
  • Contact

    Envoyez-nous vos idées, vos projets, vos remarques et vos meilleurs moves. GG vous répondra ;)
    Contactez-nous